Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

SÉLECTION MUSIQUE N°97

 

BARTON HARTSHORN I Died Of Boredom And Came Back As Me

Le songwriter anglais, installé en France, s’est fait connaitre avec Dictaphone. Il se lance en autoprod, fait financer ses premiers titres par les réseaux sociaux, monte un groupe, cuivre, clavier, guitares, percus et vocaux féminins derrière sa voix. L’album s’inscrit dans la lignée de Steely Dan, Eagles, Rickie Lee Jones, et plus près de nous, Josh Rouse ou John Mayer. Finalement, de labels indés le soutiendront, à Paris, en Ardèche. PB

SPOZZLE REC./SUXEED MUSIC

BUMBA MASSA V70

Septuagénaire, toujours d’attaque, le chanteur du groupe Kekele fait désormais carrière solo. Les parents l’adorent, les jeunes le découvrent. Et que l’on soit fan de digitale rumba, d’authentique congolaise ou friand d’afro-cubain, ce nouvel album fédère sur le dancefloor afro-latino. Pourquoi V70 ? Pour ses 7 décennies passées mais aussi en hommage à son compatriote, le puissant Koffi Olomide, qui sortit un disque phare, dans les années 1990, intitulé V1. PB

PIAS

CHARLY B Journey of life

Contrairement à de nombreux Occidentaux, qui débarquent sur l’île pour apporter quelque credibility à leur projet, le Franco-Italien s’est, lui, durablement installé sur la terre fondatrice du reggae. Ainsi, il a pu capter la vibe jamaïcaine, s’inspirer des réalités sociales à Kingston, joué avec son groupe Tower Band dans les festivals aux côtés des plus grands. Son nouvel album alterne classic reggae, dancehall, ska et des morceaux plus romantiques. PB

TUFF GONG INTERNATIONAL

GONTARD Tout naît tout s’achève dans un disque

Dans son deuxième opus, Gontard parcourt, droit dans ses bottes, l’obscurité familière du monde contemporain. Cynique, noir et parfois rouge aussi, dresseur de constats amers et désœuvrés, l’homme au masque de lapin creuse une musique souterraine aux influences recrachées de jazz, pop, rock, hip-hop… Sombre et précis, Gontard plaque ses textes réalistes et écorchés, le cœur souvent défait mais l’esprit toujours vaillant.  AS  

ICI, D’AILLEURS

I AM STRAMGRAM Tentacles

Ce premier album est né sur scène suite à une tournée de deux ans. Vincent Jouffroy, jeune artiste bordelais, est à la fois auteur, compositeur et interprète. Lauréat du prix Ricard S.A Live en 2016, cette pop aux airs anglo-saxons vous ballade en dix titres. La production est réussie avec le souci du détail musical, ne serait-il pas perfectionniste ? De la comptine enfantine, il retient la liberté de jouer et d’explorer. Et ratatam… SB

SMILE RECORDS

LISZA La vie sauvage

L’envoutante Lisza nous entraine, avec ce premier album, sur les rives rouges de ses souvenirs vagabonds. Conteuse, mystérieuse, ensorceleuse, la chanteuse nous livre de belles surprises en chemin, extraites de cette vie sauvage, aux notes french-pop et sud-américaines. L’ensemble est à l’image de ce Tonino, amour déchu chuchoté et chanté : « J’ai mis du temps, c’est sûr, à réparer mon cœur blessé. Mais parfois ta figure, revenait hanter mes pensées »…  AS  

ANIMALE

MO KALAMITY One love vibration

Cet album est un retour aux sources. Les huit morceaux furent enregistrés en Jamaïque en one shot ! Avec ce 4ème album, l’auteure compositrice présente la rencontre musicale avec deux légendes Sly & Robbie (ayant travaillé avec un certain Serge Gainsbourg). L’ambiance roots et les notes de saxophones sont portées par la voix sucrée de la chanteuse, devenue une valeur sûre du paysage reggae français. C’est confirmé ! SB

SOFIA –THEA RECORDS

MOON GOGO Joy

Nouveau projet de l’inclassable Federico Pellegrini (The Little Rabbits, French Cowboy), Moon Gogo rapproche le folk dépouillé et branlant du premier à la tradition Coréenne de E’Joung-JU, joueuse émérite de geomungo, en y ajoutant une touche d’électronique bienvenue (Tinker Bell hypnotique). De ce mélange improbable naît pourtant un charme indéniable,  une rêverie musicale intimiste dans laquelle on plonge sans retenue. LP.

HAVALINA RECORDS

PAÏAKA The line

Laissez-vous guider par la ligne reggae de ces huit clermontois ! Porté par le label Flower Coast hébergé par la Coopérative de Mai, ce second opus sonne bien. L’identité, le respect, l’accueil sont autant de thématiques traitées dans ces 11 titres. L’originalité du groupe réside dans les notes jazzy ! Le clip réussi de « Many Faces » confronte les styles avec habileté le tout tourné dans un décor de fête, celui de l’opéra théâtre. SB

FLOWER COAST

PALATINE Grand paon de nuit

Jeune quatuor Parisien avec seulement à son actif un EP très remarqué, Palatine sort enfin son premier album porté par la voix magnétique de Vincent Ehrhart-Devay. Véritable plongée dans un univers singulier, Grand paon de nuit caresse et hypnotise son auditeur. Ce folk-rock délicat et cinématographique, très influencé par des maîtres anglo-saxons (Nick Cave, Timber Timbre) a très peu d’équivalent chez nous. LP.

YOTANKA

PAOLO FRESU DEVIL QUARTET Carpe Diem

A peine remis de la collaboration avec Omar Sosa, nous apprenons que le trompettiste sarde revient avec son quartet, Bebo Ferra (guitare), Paolino Dalla Porta (contrebasse), Stefano Bagnoli (batterie). Ils n’avaient pas enregistré ensemble depuis 2013. Rien de diabolique dans ces retrouvailles, au contraire, de la douceur, de l’écoute entre les musiciens et un sentiment d’apaisement. Un album pour profiter du temps présent. PB

TUK MUSIC/SOCADISC

THE BELLRAYS Punk Funk Rock Soul Vol. 2

Rarement un album aura mieux porté son nom. Il y a bien du punk, parfois, du funk, un peu, du rock, beaucoup et de la soul toujours, dans ce nouvel album des Bellrays, le tout au service de l’énergie inégalable de Lisa Kekaula. Avec ce dixième album alternant brûlots rock et chanson plus pop taillées pour la scène, les Californiens poursuivent une carrière menée tambour battant. LP.

U&MEDIA / DIFFER-ANT

THE ORIELLES Silver dollar moment

Tout juste la vingtaine, formé au collège, le trio d’Halifax propose pourtant un rock d’un autre âge, celui de la scène C86, scène britannique éphémère dont The Pastels était un des étendards. On retrouve ce même romantisme adolescent, ce chant fragile, ces guitares carillonnantes. Ils semblent pour l’instant se satisfaire de cette comparaison, il y a pourtant plus de gloire à tirer de ces ritournelles adolescentes. LP.

HEAVENLY

THE SOFT MOON Criminal

Sur son quatrième album, Luis Vasquez aka The Soft Moon durcit un peu plus son post-punk sombre et claustrophobe. Du shoegazing des débuts, le Californien n’a gardé que les guitares saturées et les rythmes plombés, pour évoluer vers un rock martial et industriel assez proche des fondamentaux Nine Inch Nails (le single Burns). Paranoïaque, dépressif mais cathartique pour son auteur, Criminal déploie une intensité rare. LP.

SACRED BONES RECORDS

THE THIRD EYE FOUNDATION Wake the dead

Depuis ses débuts il y a plus de vingt ans en pleine vague trip-hop, Matt Elliott s’est fixé comme ligne de conduite d’échapper à tous formats, d’explorer de nouveaux territoires musicaux encore vierges. Wake the dead sonde la face sombre de nos existences. Accompagné de l’inclassable violoncelliste Gaspard Claus, ils tissent des compositions abstraites, faites de boucles infinies aux mille détails. LP.

ICI D’AILLEURS

TRISOMIE 21 Elegance never dies

Groupe majeur de la scène cold wave Française dans les années 80, les nordistes de Trisomie 21 ont démarré depuis 2004 une seconde carrière dont Elegance never dies est le dernier témoignage. Les fans de la première heure retrouveront ces atmosphères sombres, ces guitares saturées et réverbérées, ce chant plaintif qui les ont tant fait voyager. Véritablement inoxydables ils poursuivent leur aventure avec panache. LP.

CHROMO MUSIC

TY A Work Of Heart

Quand le rappeur Ty se souvient de Brixton-London, il évoque un quartier qui n’était pas bobo comme aujourd’hui. Les communautés immigrées y vivaient souvent dans la pauvreté, aux prises avec le racisme. D’autres textes sont plus intimistes, comme la fidélité à la famille, aux anciens potes, le tout en un flow conscient, direct mais sans agressivité. Musicalement, l’album, du genre old school élégant, diffuse un hip hop soyeux, groove jazzy. PB

JAZZ RE :FRESHED

WILLIAMS BRUTUS L’Éstère

Savoureux mélange de reggae et de soul, ce premier album révèle la personnalité de son auteur. Titré du nom de sa ville natale, ce 11 titres fait suite à son voyage à Haïti, île sur laquelle il n’était pas retourné depuis son adoption. La chaleur caribéenne, la voix suave, la rondeur pop, les notes blues sont autant d’ingrédients pour ce métissage musical. Surprise, la reprise atypique du tube de Cindy Lauper, ça vaut le détour ! SB

GARVEY DRIVE RECORDS

XYLOURIS WHITE Mother

George Xylouris, joueur de luth Crétois, et Jim White, batteur Australien et ex-Dirty Three, forment un des duos les plus intrigants du moment.  Ils mêlent folklore Crétois et rock des Antipodes dans un troisième album singulier, hypnotique (Daphne) et extatique (Only love et Call and response). Poussés par le goût de l’exploration, ils transgressent avec réussite leurs styles respectifs pour se retrouver au centre d’un univers bien à eux. LP.

BELLA UNION

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *