Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

SÉLECTION LIVRES N°109

THOMAS GUNZIG Feel Good
Que seriez-vous prêt à faire par manque d’argent ? Dans cette satire sociale, vous lirez toutes les recettes pour écrire un roman à succès et sortir d’une impasse qu’offre parfois la vie ! L’intrigue autour d’un bébé enlevé devant une crèche est le trait d’union entre Alice et Tom, deux personnages ni riche, ni pauvre, entre-deux. Une écriture aux rebondissements haletants jusqu’au happy end littéraire. Un roman vivement recommandé ! SB AU DIABLE VAUVERT

 

 

ANDRE FRANCOIS PONCET Au Palais Farnese. Souvenirs d’une ambassade à Rome
Les diplomates ont toujours des histoires à raconter ! Celles-ci sont signifiantes puisqu’il s’agit des prémices de la Seconde guerre mondiale. Crise de 1930, fin de la République de Weimar, installation du IIIe Reich… l’ambassadeur français relate les années 1931 à 1938, quand il a eu accès aux plus hautes autorités germaniques. Où l’on voit le machiavélisme d’Hitler, le glissement des peuples vers le nazisme. PB  TEMPUS

 

 

KRISTEN ROUPENIAN Avoue que t’en meurs d’envie
Après le succès fulgurant de sa nouvelle Cat Person en 2017, l’autrice revient nous enchanter avec un recueil de douze nouvelles plus percutantes les unes que les autres. Amateurs de malaise et d’horreur, vous avez trouvé le recueil qu’il vous faut ! Avec un style incisif et concis, Roupenian nous fait tour à tour sourire puis frissonner. À découvrir d’urgence ! SA NIL

 

OLIVIER DORCHAMPS Ceux que je suis
Ce premier roman relate le périple de Marwan, jeune trentenaire français, qui doit rentrer au Maroc pour y enterrer son père. L’auteur franco britannique réussit avec brio à nous embarquer au coeur du Maroc, de ses saveurs, de ses couleurs, de sa douceur. Ou comment un fils découvre toutes les facettes de son père une fois celui ci disparu, et comment il parvient enfin à se construire, à accepter ses deux identités pleinement. SA FINITUDE

 

 

P.VIALLON, M.TRESTINI Cultures numériques : cultures paradoxales ?
Cet essai questionne notre rapport à l’outil numérique de plus en plus imbriqué dans notre quotidien. La culture est étudiée par le prisme des enjeux politiques, sociaux, juridiques ou éthiques. La robotique, les réseaux sociaux, les jeux vidéo, la presse sont autant de secteurs analysés dans ces chapitres. Paradoxe d’une culture accessible à tous mais contrôlée individuellement ! SB L’HARMATTAN

 

 

HERVE CELLIER Les lignes
Les lignes est le reflet des études d’Hervé Cellier concernant la pédagogie et son intérêt pour ces sujets en rupture avec leur environnement. Suivre Titi, son personnage, c’est suivre l’histoire d’un enfant abandonné, rejeté, qui grandit sur ces bases peu saines. L’auteur se sert du contexte de fin de seconde guerre mondiale pour appuyer son récit, avec une franche justesse historique. Un livre court mais impactant ! MT L’HARMATTAN

 

 

 


ABD AL MALIK Méchantes blessures
Abd Al Malik
, compositeur et cinéaste nous livre ici son premier roman. Il s’agit du parcours de Kamil, un jeune rappeur noir et musulman, originaire d’une banlieue de Strasbourg. Il se rend à New York pour chercher l’inspiration, s’interrogeant au passage sur la vie. Abd Al Malik nous livre un roman poétique qui nous invite à une réflexion commune sur les maux de notre société, sur le capitalisme, ou sur l’immigration. À la fois philosophique et romanesque, ce premier roman nous invite à réfléchir à comment changer le monde ensemble plutôt qu’à le subir. JP PLON

 

 

LIONEL DUROY Nous étions nés pour être heureux
Un écrivain mis au rebut depuis 30 ans, 9 frères et sœurs, 4 enfants, 3 petits-enfants, 2 ex-compagnes, et nous voilà embarqués pour un repas de famille haut en couleur! Un récit touchant, doux, frais, où à l’aube de l’âge mûr, les rancœurs laissent place à l’amour et la fraternité. Après Priez pour nous (1990), et Le chagrin (2010), Lionel Duroy continue d’explorer les méandres de sa vie intérieure, et leurs effets sur son art, l’écriture. SA JULLIARD

 

SOFIA AOUINE Rhapsodie des oubliés
Le lyrisme du titre avec ce clair de lune, en 1ere de couv, cache une dure réalité, celle que vit Abad à La Goutte d’Or, avant réhabilitation. L’Incipit du récit nous met dans l’ambiance : « Ma rue raconte l’histoire du monde avec une odeur de poubelles. Elle s’appelle rue Léon, un nom de bon Français avec que des métèques et des visages bruns dedans. » Dans ce quartier parisien, les jeunes sont au centre de la jungle urbaine. PB LA MARTINIÈRE

 

 

 

MICHELE LAJOUX Sortie de scène
Glaçante histoire de déclassement social, qui conduit une directrice littéraire au renoncement le plus complet. Dans son cercle éditorial, cette femme d’influence subit un licenciement violent. C’est le choc post-traumatique. Elle ne va pas rebondir. Elle programme de mourir par privation de nourriture, progressivement dans un profond isolement. Récurrent en littérature, le thème épouse ici les codes et les travers d’un milieu très germanopratin. PB L’HARMATTHAN

 

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *