Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

SELECTION CD – 2021 – N°1

 

THE FLAMING LIPS American head

Groupe majeur de la scène rock indé US, The Flaming Lips retrouve la flamme (enfin ?) avec ce nouvel album apaisé aux antipodes des expérimentations éclatées de leurs derniers opus. Ils rappellent ainsi qu’ils restent la matrice du renouveau pop psychédélique actuel. Toujours aussi envoûtantes, nourries de mirages sonores, ces ballades magiques évoquent autant les excès de l’Amérique actuelle que celles de leur auteur Wayne Coyne. LP. BELLA UNION

 

 

THE APARTMENTS In And Out Of The Light

Peter Walsh et ses Apartments ont depuis toujours entretenu une relation particulière avec la France. Soutenus par une presse et un public fidèles depuis bientôt quatre décennies, ils proposent avec parcimonie des albums d’une délicatesse et d’une douce mélancolie sans égales. In And Out Of The Light est de cette tonalité. Rarement cette voix profonde et ces arrangements soyeux ont trouvé un tel écrin. LP. TALITRES

 

 

TEMPS CALME Circuit

Nouveau venu sur la scène rock indé hexagonale, le trio Lillois Temps Calme déboule avec un premier album hypnotique à la croisée de la pop psyché et du krautrock, dans lequel alternent ambiances atmosphériques (Solheimasandur) et envolées plus syncopées (Bunny Breckinridge). Si les guitares se taillent la part du lion, de délicats synthés et autres programmations électroniques dirigent Circuit vers de passionnants territoires. LP. Araki / Differ-Ant

 

 

TAIWAN MC Special Request

Deuxième album pour le MC marseillais, qui mise sur le retour du soundsystem, qu’il soit légal ou clandestin. Tout en conservant son style (reggae, ragga, latinos beats), il s’est entouré d’une belle brochette d’artistes. Le chanteur colombien Landa Freak, le rappeur Miscellaneous (Chill Bump), mais aussi Jamalski, Dapatch & Mr Williamz, les filles Paloma Pradal, Anouk Aïata, le DJ londonien repéré sur Nah Leave Me Corner. PB CHINESE MAN RECORDS

 

 

STRACHO TEMELKOVSKI The Sound Braka

Au départ en trio, avec ses frères (Braka en macédonien), Jean-Charles RICHARD (sax) et Jean-François Baëz (accord.), le bassiste, batteur, beatboxer est allé de rencontres en rencontres. Avec Ashraf Sharif Khan (sitar), Jean-Marie Machado (piano), Antony Gatta (percus), Aziz Maysour (guembri), Iyad Haimour (flute ney), François Thuillier (tuba) Shyam Goswami (chant). Au final, un jazz mélodique, tonique oriento-balkanique. PB – MUSIKA SONGES

 

 

MOTTRON Giants

Après avoir illustré courts métrages, vidéos et accompagné certains groupes de la scène Française, le Tourangeau Mottron ose enfin dévoiler un premier album rare et ambitieux dans lequel électro délicate (Lighter ou Walk away) et arrangements toujours plus soyeux se côtoient à merveille. On reste même sans voix sur les pièces Indecent et Noon. De telles épiphanies sont trop rares pour être passées sous silence. LP. LE LABEL / PIAS

 

 

LO’JO Transe de papier

Avec une ambiance de plus en plus chamanique, la tribu de Denis Péan nous fait entrer dans une nouvelle ère de la transe, grâce aux chœurs-percussions des sœurs, Nadia et Yamina Nid el Mourid, au violon alto enivrant, à la basse vibratoire, aux guitares et basson. Près de 35 années que le groupe angevin restesoudé à ses fondamentaux. Une chanson française nomade, qui cherche à poétiser le monde avec douceur, malgré ses bouleversements. PB – YOTANKA

 

 

ELIDA ALMEIDA Gerasonobu

Parfait pour remonter le moral, le 4e album d’Elida Almeida prouve que la Gerasonobu (Nouvelle Génération, en créole cap-verdien) ne se laisse pas abattre. Une musique joyeuse, dansante, très efficace contre la morosité ambiante. Avec le multi-instrumentiste Hernani Ameida, le chanteur DJ producteur Blinky, Bill, sur des rythmes de forro, digital afro-zouk, la voix chaude de la jeune chanteuse est dotée de pouvoirs euphorisants. PB – LUSAFRICA

 

 

FELDUP A thousand doors, just one key

Pur produit de la génération Internet, Feldup pour Felix Dupuis produit depuis ses 12 ans (il en a 18) des albums auto produits (8 !!!), seul dans sa chambre. Mais contrairement à sa génération, il a choisi le rock indé pour exprimer les tourments de son âge. Diablement talentueux, il fait preuve d’une maturité étonnante et d’un univers plutôt personnel même si certaines références restent bien vivaces (The Strokes). LP. – Talitres

 

 

FRED DESHAYES Admirables

Un album qui navigue entre biguine et zouk à l’ancienne, mazurga tango, morceaux jazzy, tambours gwka. Des invités de marque apportent une touche personnelle. Ainsi, Mario Canonge, le chanteur guitariste guadeloupéen sur un reggae classique, Jacob Desvarieux, autre figure emblématique des Antilles sur une chanson d’amour, à la douceur chaloupée (Séw mwen enmé). Coup de cœur pour la reprise en créole de Né quelque part avec Cali Kamga PB. – AZTEC MUSIQUE/PIAS

 

FREDDA Bisolaire

6e album pour la chanteuse, longtemps bercée entre deux mondes, chanson française et americana, alt.country de Tucson. Femme bipolaire donc, même si cette fois, l’inspiration, avec Pascal Parisot, multi-instrumentiste, arrangeur, chanteur et complice de toujours, s’est fait plus hexagonale. Lauréate du Printemps des Poètes en 2011, Fredda sait parer ses histoires intimistes ou ses revendications éco-féministes d’une grande délicatesse. PB – MICROCULTURES

 

 

 

HAWKSLEY WORKMAN Less rage more tears

Sensation de l’été 2002 avec un premier album explosif porté par son tube planétaire Jealous of your cigarette, le Canadien poursuit depuis une carrière plus discrète bien loin des succès d’autrefois. De retour après de multiples épreuves et peut être abandonnant ces rêves de gloire, il semble par moment bien plus apaisé (Young and wasted) mais ne peut éviter les éruptions qui couvent (Slow suicide (by wine)). LP.- ISADORA Records

 

 

JUR Sangria

Né de la rencontre de la Catalane et chanteuse Jur Domingo Escofet et du clavier Julien Vittecoq, le groupe Jur sort un premier album intense, composé pour leurs spectacles circassiens. Inspiré en partie par la tradition de la chanson espagnole et porté par une voix vibrante, il n’hésite pourtant pas à quitter ses atmosphères familières pour s’aventurer vers un peu de modernité (En stationnaire) et d’aventure (Tout a changé).LP. – CridaCompany / L’Autre Distribution

 

 

KUBIX Guitar Chant

Longtemps sideman recherché pour la planète reggae, ce guitariste français réalise son rêve. Influencé par E. Ranglin, la légende jamaïquaine, l’accompagnateur sort un 1er album solo, avec plein d’invités. En tout, 21 collègues le suivent dans le projet – sacré réseau ! Enregistrés entre Paris et NYC, les 11 instrumentaux, le titre même de l’album exprime une recherche d’épure musicale. Dub old school harmonieux et riddims efficaces. PB – ATTIK PROD/BACO

 

 

 

 

BACO Rocking my Roots

D’origine maorie, l’auteur, compositeur s’est distingué comme l’un des leaders de la diaspora afro-reggae. Avec sa guitare électrique et son groupe Urban Plant, avec sa voix chaleureuse et sa pensée consciente, Baco a inventé un genre, le R’n’G. Les variations progressives entre rock, reggae, blues s’augmentent du rythme aux tambours n’Goma. Ce triple album (23 titres) comme une anthologie revient sur une carrière en marche originale. PB – BACO RECORDS

 

 

BEETH OVA OBAS Bon bagay
Enregistré entre Port-au-Prince et la France, avec les pianistes David Fackeure et Jean-Pierre Welmyr, entre autres, le 7e album de l’auteur-compositeur haïtien est un acte fort. Son 1er titre Bon bagay, « gens bien », est une réponse à des propos racistes de Trump. Un appel au peuple qui a beaucoup souffert mais veut garder sa dignité. Si le crooner antillais a le timbre doux, si la musique chaloupe, les paroles résonnent. PB – AZTEC MUSIQUE/PIAS

 

 

 

BEBEL GILBERTO Agora

Endeuillée par le départ successif de ses deux parents, les monuments Miùcha et João Gilberto, Bebel Gilberto a trouvé le courage avec Agora de relancer une carrière interrompue il y six ans. Résolument feutrée mais terriblement sensuelle, la bossa-nova aux accents électroniques et Jazzy de la New-Yorkaise panse les plaies autant qu’elle caresse les sens, et doivent rendre fiers ses ainés partis trop tôt. LP. – PIAS

 

 

 

A CERTAIN RATIO ACR Loco

Après douze ans d’absence, un des groupes majeurs et pourtant mésestimé du rock Mancunien et fleuron de l’écurie Factory Records, refait parler de lui. Véritable Madeleine de Proust, ACR Loco nous rappelle l’importance de ce groupe et comment ce mélange inédit de rock (Always in love), funk (Bouncy Bouncy), jazz (Friends around us) et électronique (Yo Yo Gi) a pu nourrir l’ensemble de la scène Anglaise des années 80. LP. – MUTE

 

 

 

DEDE SAINT-PRIX, koktel chouval bwa

Ce chanteur martiniquais est de nouveau à la mode. Les jeunes et les moins jeunes antillais lui disent merci ! Merci d’avoir remis au goût du jour la musique populaire qui accompagnait les tours des chevaux de bois (chouval bwa) sur les vieux manèges. Avec sa voix chaude, sa flute traversière, son orchestre caraïbe et les rythmes afro latins très dansants, DS-P a fait renaître un bon cocktail (koktel) euphorisant. PB – AZTEC MUSIQUE/PIAS

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *