Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

Rendez-vous avec la Secret Place au temps du Covid19

 

Rendez-vous dans les locaux de la Secret Place à Saint Jean de Védas, avec Geoffrey Rinaldi, le chargé de communication de la structure. L’occasion de revenir sur l’actualité de la salle underground rock suite à la crise sanitaire du printemps.

 

 

Comment s’est passée la période du confinement pour la Secret Place ?

Le confinement a constitué un vrai challenge financier, dans la mesure où les pertes s’estimaient entre 10 000 et 15 000 euros par mois. Ce qui a été décidé assez rapidement, ça a été de faire des vidéos sur internet, avec la présentation du staff, puis des artistes nous ont très vite rejoins, encouragés, et soutenus. Le concept était de garder le contact avec notre public, et de préparer en douceur le retour à la vie réelle, hors du champ virtuel.

Une campagne Tipee a été mise en place pour nous donner un coup de pouce financier, elle a permis de récolter entre 7000 et 8000 euros en trois mois.

Le soutien de notre public et des artistes attachés à la salle ainsi qu’à la TAF (association créée par François Pinchon en 1996, ndlr) nous a donné une force incroyable.

De quelle manière la Secret Place est-elle sortie du confinement ?

En amont de la date officielle de sortie du confinement, les équipes sont doucement revenues sur place, afin de faire une petite remise en état des locaux. Ainsi, une nouvelle salle de répétition a pu être récupérée, ce qui a permis que les groupes soient plus nombreux à pouvoir être sur place.François a également commandé plusieurs litres de gel hydroalcoolique, ainsi que des paquets de masques, afin que les mesures sanitaires puissent être mises en place et que notre staff, les artistes et le public soient protégés.

La réouverture a d’abord commencé avec les studios de répétition. Les groupes ont répondu présents, ce qui nous a permis de reprendre une activité en douceur. Dans un second temps, la soirée de réouverture au public a pu être organisée, et ce sont les Palavas Surfers qui ont inauguré cette réouverture le 6 Juin.

Globalement, comment sont reçues les précautions sanitaires mises en place par la structure ?

Concrètement, nous avons mis à disposition du gel hydroalcoolique à l’entrée de la salle, au bar, au food truck, et à chaque déplacement à l’intérieur de la structure, le port du masque est obligatoire. Les clients peuvent le retirer une fois assis à leur table.

Les concerts sont désormais des concerts assis, et si certains se lèvent pour danser, nous faisons attention à ce que les mesures de distanciations sociales soient mises en place. Concrètement c’est très bien accepté et respecté, même si cela va à l’encontre de l’instinct de la plupart, musiciens comme public.

Et concernant la saison en cours et celle à venir ?

Pour ce qui est de la saison en cours, depuis la réouverture en juin, nous parvenons à booker tous les soirs du mercredi au samedi de chaque semaine. Nous prévoyons le planning des concerts sur un mois. La plupart des groupes sont bien évidemment des locaux, et malgré le grand rendement de la salle, nous parvenons à un bon turn-over des groupes, grâce au travail acharné de François Pinchon, qui se démène pour faire émerger la scène underground locale.

Pour ce qui est de la saison à venir, nous ne savons pas de quoi demain sera fait, comme toutes les structures culturelles qui nous entourent. Nous essayons de naviguer à vue. Quoi qu’il en soit, si les établissements sont amenés à fermer leurs portes à 22 heures, il y aura possibilité de maintenir les concerts sur du court et moyen terme. Nous attendons !

La secret place, à suivre sur Facebook et Instagram, mais surtout sur place tous les soirs du mercredi au samedi.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *