Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

PLEYMO

Propos recueillis par Audrey APW

VINGT ANS ET UNE TOURNÉE !

 

Au début des années 2000, la scène de rock/métal Français avait pour figure de proue, six gars, au look travaillé, très californien, mais chantant en Français : leur nom : Pleymo. Pourtant et alors qu’ils sont en pleine ascension, ils décident en 2007, de faire un break et d’explorer chacun de leur côté, d’autres horizons. Dix ans après, ils décident de refouler, ensemble, la scène du Trianon, déjà complet, puis celle de l’Olympia, pour fêter leurs vingt ans. Aujourd’hui, Pleymo réussit le pari de fédérer les fans de la première heure, pour une tournée d’une vingtaine de dates. Retour plutôt réussi non ? Nous avons discuté avec Benoît Julliard et Davy Portela de Pleymo.  Leur première date débutera à Nîmes le 9 mars prochain !

Dix ans d’absence…

Davy : En fait, on avait juste envie de changer d’air et de changer d’activité. La décision d’arrêter a donc été naturelle et unanime. Durant toute cette période, chacun a vaqué à d’autres occupations : Mark a réalisé des clips et peint, aujourd’hui, des toiles, Erik a continué à faire de l’illustration, moi-même j’ai continué la musique, idem pour notre batteur, et Franck a continué dans le graphisme.

Benoît : j’ai enchainé avec un autre groupe, « Empyr », on a fait deux albums et deux tournées, et j’ai collaboré avec le duo Brigitte, comme musicien studio. Ça faisait dix ans qu’on faisait la même musique, on avait vraiment envie d’aller vers autre chose, et pour ça, il fallait faire d’autres rencontres, d’ailleurs, artistiquement et techniquement, cela a été très enrichissant et formateur de jouer avec d’autres personnes !

Peut-on parler d’une reformation ou d’un simple one shot pour les vingt ans ? Un nouvel album est-il envisageable ?

Benoît : La sortie d’un éventuel nouvel album, ne fait pas partie des projets pour l’instant. Ce qui compte, aujourd’hui pour nous, c’est la tournée. Notre première motivation est de remonter sur scène pour revivre l’aventure Pleymo ! Après, si tout se passe bien, pourquoi pas, aucune porte n’est fermée.

Cette nouvelle tournée, comment l’appréhendez-vous ?

Davy : ça nous fait vraiment chaud au cœur ! Au départ, l’objectif était de donner rendez -vous, en une seule date, aux fans de la première heure ! Le trianon s’est rempli en 24heures, du coup, c’est un peu cet évènement qui a engendré les autres dates de la tournée !  Redonner rendez-vous aux personnes, quittées il y a 10 ans est très excitant !

Vous attendiez-vous à ce que le public soit présent, après 10 ans d’absence, à un moment où le paysage musical Français, est très éphémère ?

Benoît :  J’ai quand même l’impression, lorsque l’on jouait, que notre public était très jeune. Moi, à leur âge, ce que j’écoutais, m’a suivi toute ma vie, c’est ma culture, mes origines, et si par exemple, les pixies remontaient, un jour, sur scène, je serais super content d’aller les écouter. C’est une sorte de nostalgie, que je partage avec notre public, apparemment !

Davy : on est chanceux d’avoir marqué tous ces jeunes à une certaine période de leur vie, et qui, aujourd’hui encore, ont des ondes positives à nous donner.

Avez-vous commencé à répéter, pour la tournée ?

Benoît :  En termes d’organisation, c’est un peu compliqué d’autant que notre chanteur vit à Los Angeles. On s’est retrouvé assez naturellement, pour commencer à bosser. On se voit tous, dans une dizaine de jours pour attaquer.

Rejouer des morceaux qu’on chantait à 20 ans, avec la maturité d’aujourd’hui, n’est pas trop compliqué ?

Benoît :  Personnellement, lorsque j’écoute certaines parties de basse, que je jouais à l’époque, ça me fait un peu sourire, pareil pour certains textes de nos titres. On ne s’est jamais pris au sérieux, ce qui comptait, c’était énergie. Du coup, le tri des morceaux s’est fait de façon très naturelle, on avait les mêmes envies, il y a des titres qui restent intemporels.

Davy :  En fait, on ne va pas refaire le Pleymo d’il y a vingt ans  parce que c’est les 20 ans de Pleymo que l’on fête, et pas le groupe d’il y a 20 ans, nuance… Du coup on assume totalement, on a grandi, mûri, on va se retrouver entre nous et s’éclater avec le public ! Mais ce que je peux d’ores et déjà dire, pour rassurer nos fans, c’est qu’on jouera tous nos albums !

Sortie Best of  PLEYMO :  le 23 Février 

EN CONCERT LE 9 MARS PALOMA DE NIMES

En tournée dans toute la France

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *