Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

PIETRAGALLA-DEROUAULT

La démesure

Après un mois de mars passé au Rex, le monumental cinéma théâtre parisien, après les prolongations, le spectacle M&Mme Rêve arrive enfin à Montpellier, le 1er avril exactement… et ce n’est pas une blague !


La Pietragalla, on l’aime ou on ne l’aime pas ! Mais personne ne pourra lui reprocher son manque d’ambition… Surtout pas les fans de sa dernière création, œuvre de tous les superlatifs, où la performance des deux corps dansants est accompagnée d’un déploiement high tech d’effets spéciaux plutôt bluffants.

Depuis ses déboires avec le Ballet National de Marseille, où elle est restée cinq années pour finalement être forcée de démissionner suite à un conflit avec ses danseurs, l’ancienne danseuse étoile a su rebondir. En 2004, avec son compagnon et partenaire Julien Derouault. Elle investit le Théâtre du Corps, un lieu de recherche chorégraphique, crée plusieurs pièces. Les deux associés apparaissent dans plusieurs succès publics (Souviens toi…, Conditions Humaines, Sade le théâtre des fous, Marco Polo). Pour certains, le plus mégalo, le dernier spectacle, Mr&Mme Rêve, est en tournée nationale depuis près d’un an.

Un vrai « sons et lumière » derrière le couple danseur
Comme toute diva, Marie-Claude Pietragalla voit grand. « En tant que créatrice, il m’est essentiel de continuer à développer un univers singulier, pensé comme un lieu d’expérimentation et de recherche chorégraphique sur le théâtre du corps », annonce t-elle à la sortie de sa dernière œuvre. Pour parvenir à ses fins artistiques, MCP y a mis les moyens. A la technique, le leader mondial des technologies d’expérience 3D, Dassault Systèmes (3DS). L’ingénierie spatiale suggère sur scène des images virtuelles tridimensionnelles très réalistes. Les néons d’une ville futuriste, un dancefloor stroboscopique, un danseur en apesanteur qui se démultiplie, son avatar en miroir, une armée au pas, etc. On en prend plein la vue sans être obligé de porter la petite paire de lunette 3D ! A la création musicale, Laurent Garnier, propose, lui, une partition techno et électro choc. Son mix monte en puissance et rythme la démesure de ce spectacle multimédia, à la croisée de la danse, du théâtre et de l’illusion visuelle. A voir !

 

 

Patricia Bussy

1 avril, Le Corum de Montpellier

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *