Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

MORGAN GUIRAUD ALIAS MORGON

L’art sans prétention

Le peintre Montpelliérain imprime, peint, colle et joue avec les différentes icônes et oeuvres incontournables afin de proposer des tableaux néo pop. Ses peintures sont à découvrir pendant deux mois au Manchester Bar.

Le style Morgon en quelques mots ?

C’est dans la mouvance « Néo-pop », la transposition moderne du Pop Art.  La culture populaire prime, cela permet à chacun de se reconnaître dans une forme visuelle accessible, sans hiérarchie, et surtout démocratiser un art qui ne se considère pas supérieur.

Comment se déroule le processus de création ?

Je pars d’une base numérique que je retouche, puis comme faisait Andy Warhol avec Marylin, je peins sur des sérigraphies. Ensuite, je projette de l’acrylique parfois de la bombe et quand j’ai le temps du collage. Je finis les détails au posca pour donner une légère touche « street art ». Parfois, je fais entièrement des portraits à la main, un peu pour justifier mon parcours graphique dans l’animation et le cartoon. D’autres fois, je fais exclusivement du numérique, style les Jocondes. Mais mon vrai plaisir c’est de mélanger toutes ces techniques, sinon je m’ennuie vite.

Comment l’idée t’es venue de mélanger portraits de personnalité et pop/culture ?

Simplement parce que c’est ce que j’aurais aimé avoir dans mon salon. J’adore les affiches de cinéma, les pochettes d’album. J’ai commencé par des tableaux de portraits d’enfants pour offrir à la famille, puis j’ai basculé sur les figures « pop » qui étaient les icônes de notre enfance ou de la vie quotidienne.

Pourquoi détourner les grandes oeuvres ?

L’idée, c’était de faire de l’art pas chiant, et de faire découvrir les classiques par la dérision. J’ai baigné dans la culture du « grand » détournement, de Coluche, des Nuls, de Groland. L’art c’est une blague et les collages me permettent de glisser des messages.

Quelles collections pourrons nous retrouver au Manchester Bar ?
Le Manchester Bar, c’est la culture Pop, anglaise de surcroît. A l’image du bar, il y aura de l’icône sportive, comme Eric « King » Cantona. On retrouvera une toile britpop du groupe mythique de Manchester, malgré le fait qu’ils supportent Manchester City. Comme je n’ai pas forcément le temps de faire que des mancuniens, il y aura aussi des portraits de légendes anglaises et internationales, dans le domaine de la musique et du cinéma.

De nouveaux projets en tête ?
J’ai des expos à venir dans le grand sud et en Belgique. Je souhaite retourner aux États-Unis pour basculer sur un projet de toiles plus grandes, avec un message assez profond, basé sur un mélange de techniques nouvelles que je souhaite acquérir.

Propos recueillis par Julia Lemoine

Exposition au Manchester Bar

Octobre-Novembre

www.morganimation.com

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *