Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

MAGDALENA

Magdalena Montpellier France, scènes de femmes

Un événement artistique qui s’inspire directement du Magdalena Project international. Intrigué.e, nous avons demandé à Marion Coutarel de nous expliquer la démarche. Avec l’aide des lieux partenaires sur la Métropole et à Nîmes (théâtres, centres culturels), des soirées pluridisciplinaires mettent en avant la créativité et la représentativité des femmes. Des rendez-vous ouverts à tous bien sûr !

Pourquoi avoir choisi ce prénom pour votre festival ?

J’ai rencontré le réseau international de femmes artistes, The Magdalena Project, lors d’un évènement à Barcelone, il y a une dizaine d’années. Dès lors, je me suis rendue à plusieurs autres festivals en Europe (Turin, Cardiff, Holstebro), à chaque fois, la puissance des rencontres, les partages de récits de ces femmes venant de différents endroits du monde, les échanges, les transmissions ont été très forts. Il y a 4 ans, avec des artistes associés à la Bulle Bleue, nous avons décidé d’organiser un évènement à Montpellier. Le nom a été préservé – Magdalena Montpellier France, pour être exact – car nous n’avons pas trouvé mieux. La figure ambivalente de Marie-Madeleine, la prostituée et la sainte.

En France, quelle est la situation de la femme en termes de parité (production et représentativité) dans la culture ?

Le rapport Reine Prat (commandité par le Ministère de la Culture et de la Communication) en 2006 a eu « l’effet d’une bombe » : les hommes occupent de 80 à 100 % des postes de responsabilité ; le coût moyen de production d’un spectacle peut varier du simple au double, selon qu’il est mis en scène par une femme ou par un homme. Depuis, les préconisations destinées à réduire ces inégalités sont proposées, plus ou moins efficaces. Le mouvement HF a entraîné la création de collectifs dans toutes les régions de France et réclame l’égalité réelle entre femmes et hommes aux postes de responsabilité, dans l’attribution des subventions, dans les programmations, dans les instances de décisions et de nominations.

Un festival de créations artistiques diverses portées par des femmes. Y aura–t-il des hommes sur scène avec les femmes ?

Oui bien sûr, soit en duo de créateurs-créatrices, soit en tant qu’interprète. Il ne s’agit évidemment pas de créer de discrimination. Il y a même des hommes qui se sont inscrits à la semaine pour la formation professionnelle. L’idée est de faire la part belle aux créatrices de toutes origines, de tout âge et discipline.

Les temps forts de votre programme

J’ai envie de répondre chaque instant ! Mais je vais quand même jouer le jeu. Le tout nouveau Théâtre du Hangar va être inauguré le samedi 12 octobre par notre après-midi et soirée de clôture qui propose des créations (danse et théâtre), des installations immersives, des conférences performées, des expositions.

Propos recueillis par Patricia Bussy

Festival du 30 septembre 12 octobre. Divers lieux.

Programme complet sur http://theatredelaremise.com.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *