Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

L’ILLUSTRE THEATRE – Du spectacle sans relâche

A l’occasion de cette année anniversaire, nous revenons avec Gérard Mascot, le Directeur du théâtre sur l’histoire de ce lieu emblématique de Pézenas. A la fois scène de diffusion, espace de création et d’expression, la Compagnie est en activité alternée en permanence… Piochant dans le répertoire classique, avec une fidélité sans faille à Molière (mais pas que !), les comédiens aiment aussi l’après-spectacle. Les rencontres avec le public se terminent souvent autour d’une dégustation des vins du terroir piscénois.

Chaque année, en juillet-aout, le temps fort de Pézenas reste votre festival d’été et cette année est un peu spéciale puisque le théâtre souffle ses 20 bougies en 2021. Comment allez-vous fêter ça ? 

Pour cette année, nous avons entièrement refait le décor de notre scène d’été et nous avons amélioré encore l’accueil du public en changeant les fauteuils des gradins dans le jardin.

Nous avons une toute nouvelle création à présenter, c’est L’avare, qui a rencontré un très gros succès lors de sa première dans le cadre du festival Molière au début de ce mois de juin. Nous allons aussi lancer de grands chantiers de création : L’anniversaire Molière 2022 avec une création d’un texte de Guy Vassal en partenariat avec la Ville de Pézenas sur la vie de Molière en Languedoc et en 2023, nous reviendrons avec une création de grande envergure : Le Songe d’une nuit d’été (une trentaine de comédiens et de nombreux effets spéciaux). 2021 verra également notre plus grosse production d’un dialogue de Platon qui va jouer en France et à l’étranger 150 fois durant la prochaine saison.

Naturellement, durant tout l’été, nous ouvrirons régulièrement le champagne en présence du public et de tous ceux qui ont jalonné la vie de L’illustre Théâtre…

Mais concrètement, comment concilier l’esprit convivial de votre guinguette si appréciée avec les règles sanitaires qui seront toujours contraignantes ?

Nous nous devons de respecter les règles imposées, et nous ferons donc en sorte de multiplier les tables individuelles pour rencontrer le public qui vient nous retrouver. Heureusement nous avons de la place, et nous sommes en extérieur…

Donc, pas de vacances pour les comédiens et l’équipe de création de la Compagnies de l’Illustre Théâtre ! Vous serez sur scène toute la semaine, tout l’été ?

Pas de vacances, non ! Non seulement, tous les jours nous serons sur scène, mais nous préparons activement nos prochaines créations. L’équipe de création, qui se compose de décorateurs, maître de chant, costumières, accessoiristes, perruquière, est d’ores et déjà en pleine ébullition pour les prochains spectacles, alors que les comédiens offrent au public les dernières réalisations.

En remontant l’historique du lieu à l’occasion de votre anniversaire, on apprend que tout a commencé avec Beckett. Pourtant, aujourd’hui vous restez fidèle au répertoire classique, toutes les pièces de Molière, l’indémodable Cyrano de Bergerac, les allégories du célèbre philosophe grec Socrate…  A l’avenir, y a t-il d’autres auteurs classiques que votre compagnie aimeraient porter sur scène ? Des auteurs  contemporains ?

Comme je vous le disais, mon prochain grand plaisir sera de retrouver Shakespeare avec, dans un premier temps, Le songe d’une nuit d’été et juste après le Richard III. Mais dès 2022, nous jouerons l’auteur Guy Vassal. Je me laisse porter par le désir de rencontrer les textes qui m’exaltent, quelle que soient l’époque de leur auteur. Nous avons à L’illustre Théâtre exploré tous les styles.

La Compagnie des Amis de Platon porte les célèbres dialogues de Platon. Dans la salle, on imagine des passionnés de philosophie, des lycéens et étudiants ou simplement des amateurs qui trouvent des réponses existentielles dans la sagesse antique ? C’est un public particulier qui cherche plus que le divertissement ?

Platon offre un merveilleux pont entre la philosophie et le théâtre. Ses personnages sont truculents et offrent dans la bonne humeur en même temps une très grande profondeur. Il prouve à chaque fois que le plaisir de philosopher est un acte jubilatoire, où le plaisir et l’amour sont les premières marches vers le savoir (c’est le propos de nombre de ses dialogues, comme Le Banquet ou La République. Ajouter à cela une pincée d’histoire, une bonne dose d’humour, et le plaisir du théâtre est là. Le public, qui ne s’y trompe pas, est de plus en plus nombreux à nos rendez-vous.

Votre théâtre et L’Association Les amis de Pézenas œuvrent aussi à la mémoire de Jean-Baptiste Poquelin ? Quel était son lien réel  avec la cité occitane ?

Molière est venu très régulièrement dans la région et notamment à Pézenas. C’est ici qu’il a fourbi ses armes d’auteur et de comédien, il y a joué et créé… Si Molière appartient au patrimoine national, il est vrai qu’à Pézenas on croit le voir à chaque coin de rue, et même lorsqu’on arpente les pavés du centre historique, on a l’impression troublante de mettre nos pas dans les siens.

Il y a aussi l’humoriste Daniel Villanova qui revient à Bourougnan ! Il invite le public à se replonger dans l’univers méridional du « Tonton Georges ». Les textes de Brassens fonctionnent aussi bien en chansons que mis en scène par un one man show ?

Daniel est amoureux de la ville de Sète, où il vit d’ailleurs. C’est un comédien exceptionnel qui a écrit de nombreux spectacles d’une grande intelligence et d’une grande finesse. Il est tout naturel que la rencontre scénique avec Brassens ait fini par se faire… Il a d’ailleurs déjà eu l’occasion de reprendre le répertoire de Brassens lors d’hommages qui lui étaient rendus, et il l’a fait avec brio.  J’attends donc avec impatience, comme beaucoup de personnes, jeunes et moins jeunes, de découvrir ce nouveau spectacle.

Propos recueillis par Patricia Bussy

Festival de L’illustre Théâtre
du 08 juillet au 31 août 2021. Programme complet, billeterie sur
https://www.illustretheatre.fr/

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *