Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

L’ÉDITO N°98

Des bruits courent et commencent à me mettre en colère ! Il semblerait que des visites et conférences de presse se fassent en deux temps. L’un pour les journalistes « locaux » et l’autre pour les journalistes « VIP » autrement dit parisiens ! Programme et attention portée un tantinet différents ! Buffet ou petit déjeuner pour les uns et … « coup de sifflet bref » c’est-à-dire même pas pain sec et eau pour les autres. Je vous laisse trouver qui mettre dans ces deux choix ! Déjà séparer le grain de l’ivraie m’agace au plus haut point ! Un journaliste local vaut moins qu’un journaliste parisien et ne mérite pas de se mêler à lui? Est-ce alors par besoin de faire des économies que nos journalistes locaux devront apporter leur bouteille d’eau ? Est-ce pour en mettre « plein la vue » à la presse nationale ? Je n’ose imaginer que l’on s’oriente dans cette malsaine direction même si par mon vécu j’ai pu constater maintes fois la différence de traitement entre les locaux et les nationaux sur des festivals régionaux! Alors amis décideurs locaux, n’oubliez pas que la presse locale a toujours été là pour soutenir vos actions, bien avant qu’elles n’aient eu une aura nationale ! A bon entendeur !

 Patrick CONTE

     Rédacteur en chef

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *