Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

LA GALERIE 8 – Le début 2021 s’annonce résolument féminin

Place des Beaux-Arts à Montpellier, un emplacement idéal pour cet espace d’exposition d’art contemporain et d’objets d’art. Si la fin de l’année 2020 avait un visage plutôt masculin avec la présentation des œuvres de Patrice Barthes, Nicolas Gand, Philippe Roussel, Pepe Cerda, Christophe Arbieu, le début 2021 s’annonce résolument féminin. Actuellement, on peut y découvrir les œuvres de Pauline Alagheband, qui est galeriste et artiste, les superbes paysages catalans d’Aude Jonqueres d’Oriola, la poterie d’Aline Constantin puis, en mai, les peintures de Corine Tichadou.

Ouvrir une nouvelle galerie en juin 2020, en cette période de crise sanitaire, où l’on a du mal à se projeter, c’était courageux! Qu’est-ce qui vous a poussée dans cette belle aventure : vous installer au cœur de Montpellier ?

C’était un projet que j’avais depuis longtemps. Ouvrir un lieu d’exposition en parallèle de mon atelier privé. Un espace clair et épuré où les artistes et la clientèle ont plaisir à partager un moment autour des œuvres.

Oui, à l’ouverture, vous disiez vouloir « offrir un lieu chaleureux et agréable, facile d’accès pour faire entrer l’art dans le quotidien »…

Une galerie permet de faire des rencontres merveilleuses et tellement enrichissantes. J’ai longtemps cherché le lieu et CE lieu, je l’ai trouvé. J’ai eu l’opportunité d’acquérir ce beau local, qui est idéalement placé dans ce quartier des Beaux-Arts que j’aime tant, c’est cela qui m’a permis de concrétiser ce projet.

Dans votre collection, on apprécie l’abondance de propositions, la diversité des styles, les expositions hétéroclites. On sent un ancrage régional, comme Philipe, Roussel, un peintre nîmois à la croisée de l’abstrait et du figuratif, mais aussi des artistes espagnols. Comment s’opèrent vos choix d’artistes, vos acquisitions ?

Je n’ai pas établi de ligne artistique précise pour les expositions de La Galerie. Je fonctionne au « coup de cœur ». J’ai besoin qu’une synergie humaine et artistique s’opère. Je contacte certains artistes dont j’apprécie particulièrement le travail. Beaucoup d’artistes m’envoient leur portfolio par mail, et je les remercie pour cela. Et puis, arrivent des opportunités, qui se font au gré des rencontres, des voyages…

Actuellement, que peut-on voir dans votre galerie ? Et prochainement, quelles seront vos nouvelles expositions, personnelle ou collective ? Parce que vous êtes artiste et galeriste…

Actuellement et jusqu’à la fin du mois d’avril, c’est une exposition personnelle. Nous l’avons intitulée « Moments de grâce ». Mon passé professionnel de graphiste me permet d’exploiter l’art digital, une voie au potentiel immense, auquel je rajoute des variations de couleurs, de matières et de texture (acrylique, pastel et collage) afin de donner de l’âme et de la profondeur à mes tableaux, qui sont des œuvres sur toile à la technique mixte. A partir du début du mois de mai et jusqu’à la fin juin, j’ai le plaisir d’exposer les œuvres de Corinne Tichadou, une artiste délicieuse qui propose un travail sur toile d’une grande délicatesse. Très belle expo à venir ! Le vernissage est fixé au 6 mai 2021.

Lors du deuxième confinement, la fermeture des musées alors que les galeries restaient ouvertes, a-t-elle renforcé l’attractivité de votre nouveau lieu ?

Oui évidemment ! Les musées manquent à beaucoup de gens, alors ils profitent davantage des galeries pour combler ce manque. C’est comme un refuge pour trouver un peu d’évasion, avoir à soi un temps salvateur, dans ce quotidien tellement anxiogène que nous vivons en ce moment.

Tous ces nouveaux visiteurs viennent voir une exposition. Sont-ils pour autant des acheteurs potentiels ou réels ?

Pas forcément. Il y a des « curieux » et ceux qui ont bien raison de pousser la porte. La pandémie aura permis de modifier le point de vue des gens sur les galeries. Elles sont souvent jugées trop élitistes… La Galerie est ouverte à tous, juste pour le plaisir des yeux et si coup de cœur il y a, alors c’est tant mieux.

Et aujourd’hui, plus de six mois après votre ouverture, dans quel état d’esprit êtes-vous au regard du contexte actuel ?

Comme tout le monde, je prends mon mal en patience… J’ai tellement hâte de retrouver cette allégresse, que l’on a perdue.

Les entreprises locales ont-elles continué à faire des acquisitions ? Avez-vous reçu des soutiens des institutions culturelles régionales ? En tant qu’artiste, avez-vous bénéficié d’un coup de pouce de la part du Cnap* ?

Non !

Diriez-vous que Montpellier est-elle une ville de collectionneurs d’art contemporain ?

Montpellier est une ville tournée vers l’art en général. Il y a de nombreuses manifestations qui sont organisées pour les collectionneurs et les amateurs d’art.

A termes, avez-vous envisagé d’investir dans le numérique pour organiser des expositions virtuelles, pour animer une e.galerie où l’on pourrait faire des achats d’œuvres en ligne, comme Carrés d’Artistes par exemple ?

Pas pour l’instant, mais pourquoi pas… Je préfère quand même l’idée que l’on puisse voir les œuvres et les artistes « en vrai », que l’on puisse apprécier de visu leurs formats, leurs couleurs, leurs textures… Rien ne remplacera le fait de pouvoir échanger en présentiel avec les artistes et les acheteurs, rien ne remplacera l’excitation de mettre en scène une exposition pour mettre en avant au mieux le travail de l’artiste.

Propos recueillis par Patricia Bussy

*Centre national des arts plastiques. Sous réserve d’éligibilité, le Cnap a accordé une aide ponctuelle aux artistes-auteurs et auteurs (commissaires, critiques…) des arts visuels résidant en France qui ont rencontré des difficultés financières et sociales momentanées ne leur permettant plus d’exercer leur activité artistique de manière professionnelle et constante.

 

La Galerie – 8, place des Beaux-Arts 34000 Montpellier – tel : 04 67 52 40 41

https://www.lagaleriemontpellier.fr/la-galerie

Ouverte le mardi, jeudi, vendredi et samedi de 10h à 13h et de 14h à 18 h.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *