Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

GOULAMAS’K

20 ans d’engagement sur la scène occitane

Propos recueillis par Sandy Berthomieu

Comme chaque été, l’énergie débordante et contagieuse des Goulamas’K écume les scènes ! Cette année ils soufflent leurs 20 ans d’engagement culturel ! Cette musique indépendante occitane est en pleine écriture du nouvel album prévu pour 2020. Pour patienter, les curieux auront la chance de découvrir quelques inédits en concerts. Discussion avec Fred, chanteur, autour de ces créations en cours.

Crédit photo : Goulven Gonthier

Le 18 mai, les GK ont organisé un joyeux anniversaire, tout s’est bien passé ?

On commence à récupérer du weekend ! Le montage pour un tel événement n’a pas été simple, les concerts se déroulaient en extérieur à Puisserguier. Pluie annoncée ! Nous avons monté un chapiteau à la hâte pour abriter le public venu nombreux, plus de 3500 personnes ! Nous avons partagé la scène avec les copains de Mauresca et les bretons Mask Ha Gazh. L’ambiance était super ! C’est une fatigue heureuse !

Un nouvel album est en préparation…

Nous avons travaillé les morceaux. Sur scène, on présente trois nouvelles compositions. C’est toujours intéressant de jouer les nouveaux titres devant le public, c’est autre chose qu’en répèt’. On jauge leur réaction, on voit les choses qui fonctionnent, celles à ajuster avant de passer à l’enregistrement. Les gens ont applaudi, à priori cela a plu !

Quelle sera la couleur de ce nouvel album ?

Dans la continuité de notre ADN musical, en occitan avec des textes engagés, des convictions, des sujets qui nous concernent ! En ce moment, -malheureusement- on a beaucoup de matière pour écrire, des choses à dire, à soulever… Il y aura quand même des morceaux plus légers, rendant le tableau moins noir ! Puis Goulamas’K se laisse porter par l’aventure, il y aura aussi des surprises…

De nombreuses formations célèbrent leurs 20 ans… Le tournant des années 2000 semble avoir vu naitre des groupes qui perdurent !

Il y a les mêmes problématiques aujourd’hui qu’il y a 20 ans, ce n’était pas plus simple. La différence peut-être avec les groupes actuels, c’est l’engagement dans notre musique. L’énergie, les textes, la langue sont le reflet de nos revendications, de nos convictions. Aujourd’hui, il y a beaucoup de chansons avec peu de texte, l’objectif n’est plus le même. Tout le monde ne comprend pas l’occitan mais il y a la musicalité naturelle de la langue, la singularité des instruments que nous explorons depuis 20 ans. L’identité Goulamas’K c’est cet engagement pour la musique. Depuis le début il y a eu peut-être 30 musiciens qui sont passés, chacun est libre de venir de repartir pour diverses raisons, chacun trouve sa place, c’est un vrai moteur pour le groupe !

Que penses-tu du programme Total Festum ?

Tout ce qui peut aider les cultures est intéressant et important sur le territoire et pour les habitants. Le Basque, le Corse, le Celte n’ont pas connu la même histoire, la même cassure alors que l’occitan a été réprimandé pour toute une génération. Le territoire est plus vaste, comporte une trentaine de départements en France englobant le provençal, le gascon… Ce genre d’événement peut créer du lien.

Parmi ces dates, vous jouez au « Fadas de Balduc » en Lozère, mi-juin…

Nous avons joué plusieurs fois en terres lozériennes, c’est un plaisir de revenir, de jouer dans des lieux improbables portés par une poignée d’habitants. Je pense aussi aux Cévennes qui sont une terre importante pour notre histoire, il faut l’avoir traversé au moins une fois !

Adiu !

www.goulamas-k.com

08 juin – Festival de la Cornemuse, Sallèles d’Aude (11)

14 juin – Festival Les Fadas de Balduc, Varazoux (48)

21 juin –Tarn Cœur d’Occitanie, Vielmur-sur-Agout (81)

22 juin – Total Festum, Sigean (11)

28 juin – Canalissimô, Portiragnes (34)

Des dates jusqu’en novembre dans la région (de quoi trouver son bonheur) !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *