Le magazine d'actualités culturelles en Languedoc-Roussillon

Festival Contes et Rencontres – L’art de la parole contée de villages en villages

 

Au cœur de l’hiver lozérien, du 6 au 20 février le festival Contes et Rencontres est un rendez-vous très attendu ! Rappelant les veillées d’antan, cet événement rassemble près de 4000 spectateurs. Cette année célèbre le 30ème anniversaire d’un événement culturel et rural qui maille tout le territoire. Cet art vivant perpétue la tradition orale avec des conteurs explorant les histoires populaires et légendes. Discussion avec Isabelle Noyer, Présidente de la fédération des foyers ruraux de la Lozère, coordinatrice de cet événement faisant appel à de nombreuses associations locales.

*Interview réalisée en novembre 2020

Face à l’incertitude des mois à venir, comment êtes-vous positionné  ?

Pour le moment, notre équipe de quatre personnes met toute son énergie dans cette organisation, nous sensibilisons et accompagnons les foyers ruraux qui sont inquiets sur l’organisation de manifestations. Nous conseillons dans la mesure du possible de programmer les spectacles en fin d’après-midi plutôt qu’en soirée… Il est difficile de se projeter, nous prévoyons déjà certains aménagements par exemple avec une réservation préalable, une communication numérique renforcée pour actualiser les informations. En février nous nous adapterons à la situation. Avec la participation de 15 conteurs, il est impensable de reporter… donc on y croit !

Comment s’établit la programmation  ?

Le programme s’imagine avec un an d’avance. Nous assistons aux spectacles en amont, ensuite nous avons envie de partager nos coups de cœur et nos découvertes. Habituellement, nous profitons des festivals du printemps jusqu’à Avignon pour finaliser nos choix en juillet. En 2020, cela a été fortement perturbé en raison des annulations. Pour la première fois nous n’avons pas pu voir l’ensemble des spectacles programmés. Mais durant ces 30 années d’existence, nous avons eu de nombreux coup de cœur à qui avons demandés de nous partager à leur tour leurs pépites. Ce sera une découverte pour nous aussi et avons une confiance absolue sur la qualité des représentations choisies.

L’envie de partager cet art avec le public…

Le festival accueille entre 3500 et 4000 personnes, c’est un public sensible au conte. Il est curieux pour cet art du récit et de l’imaginaire. La transmission de cette parole nous touche dans nos réflexions, nos questionnements, nos croyances. Bien sûr il y a les contes pour enfant, mais les histoires contées enchantent aussi les adultes.

Les spectacles proposés sont variés, du récit à la musique par exemple  ?

Cette année, nous accueillons le groupe polyphonique féminin de La mal coiffée. A travers la langue occitane, elles mêlent le conte à la musique, c’est un spectacle rythmé, dansant qui alterne le récit et le chant que l’on peut apprécier dès 6 ans.

Divers univers sont explorés, en ouverture nous proposons le spectacle «  l’Utopie des arbres  » de la compagnie Taxi-Brousse que nous avions découvert à Avignon. C’est un seul en scène plein d’émotions sur les origines, l’enfance, notre rapport à la nature. Ces deux semaines sont ponctués par des conteurs fidèles du festival, comme Malika Verlaguet, Pépito Matéo… En clôture, en partenariat avec la ville de Mende, nous aurons la joie de présenter Yannick Jaulin avec son spectacle explorant la langue française et le patois.

Cet événement est soutenu par de nombreux partenaires  ?

En effet, la Fédération accueille tous les spectacles avec des partenariats tels que les Scènes Croisées de Lozère, des institutions publiques et surtout une quarantaine de foyers ruraux. Sans ces associations, le festival ne pourrait pas exister. C’est une force de faire ensemble, nous construisons autour des mêmes valeurs.

Comment accompagnez-vous les foyers ruraux en ces temps de crise  ?

En Lozère, il y a 63 foyers ruraux favorisant une culture de proximité. A l’automne, le second confinement est un coup de bâton alors que le tissu associatif reprenait son envol. Elles vivent toutes un arrêt brutal des activités. Certains foyer ruraux se réinventent, proposent des alternatives, ils ont envie de communiquer sur leurs expériences. Ces nouveautés se mettent en place doucement, il faut du temps, c’est assez nouveau.

Avec l’une des animatrices de l’équipe, des cafés discussions sont organisés une fois par mois, cela permet de construire pour demain, d’imaginer des projets ensemble. Nous souhaitons dynamiser et poursuivre nos actions, c’est aussi une façon de se soutenir et de se remonter le moral.

D’autres projets autour du festival  ?

Autour des spectacles, il y a par exemple une résidence d’artiste avec Bernadète Bidaude venue en Lozère avec un chercheur. Il était prévu un collectage de paroles qui n’a pas pu se faire sur les territoires. Elle présentera sa création au cours du festival.

Fin janvier, nous organisons une rencontre professionnelle autour du conte avec la participation de huit conteurs de la région. Chacun dispose de 30 minutes pour présenter son univers. Jusqu’à présent nous proposions ces rencontres en Lozère, pour des raisons d’accessibilité, nous délocalisons pour la première fois cette journée en Haute-Garonne. Cette journée en partenariat avec d’autres fédérations départementales a pour but de fédérer les acteurs culturels, de travailler ensemble et de recueillir l’expérience de chacun.

De plus, pour répondre à la demande grandissante du public, nous présentons deux stages avec des conteuses qui transmettront cet art de la parole. Enfin, une soirée découverte dédiée aux amateurs et locaux souhaitant participer à une scène ouverte contée.

Un dernier mot pour la fin  ?

Les conteurs sont généreux dans ce qu’ils racontent, partagent et transmettent. C’est un point commun avec les foyers ruraux qui ont une dimension humaine importante, avec une culture de l’accueil, de la convivialité dans son sens noble avec la volonté d’être ensemble et de nouer toujours plus le lien social.

*Au moment de boucler ce numéro, la manifestation était maintenue. On croise les doigts  !

Propos recueillis par Sandy Berthomieu

Festival Contes et Rencontres

Juin 2021

Spectacles en itinérances en Lozère

www.foyers-ruraux.com

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *